7 mesures pour construire une chaîne d’approvisionnement alimentaire résiliente

written by IFCO SYSTEMS, 24th août 2021, in Histoires

Comment surmonter une crise mondiale et assurer la continuité des activités à grande échelle ? C’est la question à laquelle notre industrie a été confrontée depuis l’apparition de la COVID-19 au début de l’année 2020. Après avoir surmonté la tempête – et gagné en croissance et en sécurité – nous souhaitons partager les sept mesures que nous avons appliquées pour construire la résilience.

Click on image to enlarge

La croissance pendant une pandémie ? C’est tout à fait possible.

Peu de gens s’attendaient à une hausse soudaine de la demande en produits frais au beau milieu de la crise sanitaire. Et c’est pourtant ce qui s’est produit.

Alors que le monde était aux prises avec l’avènement de la COVID-19, les entreprises de restauration – représentant une valeur globale estimée à 3 400 milliards de dollars en 2018— ont dû (temporairement) baisser leurs rideaux. Les voyages ont été interrompus. Et les habitudes et les comportements d’achat des consommateurs ont changé. Selon la BBC, les recherches en ligne pour « livraison de nourriture » et « produits alimentaires locaux » ont atteint des records en avril 2020. Soudainement et sans prévenir, les achats de produits frais ont connu un véritable boom.

« Lors de la première vague de COVID-19 au début de l’année 2020, nous avons vu la demande mondiale pour les bacs plastiques réutilisables (RPC) d’IFCO augmenter de 30%, » rappelle Thomas Albrecht, Vice-Président des opérations des centres de service chez IFCO.

Une montée en puissance impressionnante à tous points de vue, et particulièrement critique pendant une période de perturbation sans précédent.

En conséquence, toutes les entreprises ont été prises au dépourvu, obligées de s’adapter et désireuses de trouver des moyens d’assurer la continuité de leurs activités.

« Nous nous sommes engagés à fournir un service continu et sûr pendant cette période difficile, » déclare M. Albrecht.

Face à ce défi, IFCO s’est concentrée sur 7 mesures clés – les personnes, la sécurité, la digitalisation, la durabilité, la réduction des déchets, la communication et les tendances – qui nous ont permis de garantir une continuité totale des opérations.

« Les agriculteurs ont eu de plus en plus recours à IFCO durant la crise, car nous pouvions garantir les livraisons. Nous nous sommes assurés que leurs fruits et légumes frais récoltés dans les champs soient dans les rayons des détaillants et dans les foyers des consommateurs dès le lendemain matin. »

Ce que nous avons réussi ? Au lieu de penser que nous étions à l’abri des risques, nous avons mis en place des systèmes et des processus capables de pallier les perturbations à venir.

" Lors de la première vague de COVID-19, nous avons vu la demande mondiale pour les RPC d’IFCO augmenter de 30% "

Thomas Albrecht, , Vice-Président des opérations des centres de service chez IFCO

1. Les personnes d’abord, quoi qu’il arrive

Il n’y a aucun doute possible : si l’on veut assurer la poursuite des activités – en particulier au milieu d’une crise sanitaire sans précédent – la protection des personnes est primordiale.

« Les premières mesures que nous avons prises ont eu pour but de protéger la santé de nos employés, » explique Jeffery Mitchell, Directeur mondial Sécurité alimentaire d’IFCO. « Dès que nous avons su que la COVID-19 était une maladie transmissible par voie aérienne, nous avons instauré des mesures de sécurité strictes et appropriées. Nous avons mis en place le télétravail, une séparation rigoureuse des équipes, le port du masque et la distanciation physique. En appliquant ces mesures, nous avons fait en sorte que nos centres de service poursuivent leur activité. »

Cette approche a permis de garantir la sécurité de toutes les personnes directement ou indirectement impliquées dans les opérations. Par exemple, nous avons veillé à ce que nos installations respectent des règles de sécurité strictes et avons invité les chauffeurs routiers, qui ont été parmi les plus touchés pendant les confinements, à les utiliser. Ils ont pu utiliser les équipements, prendre un rafraîchissement et s’octroyer une pause si nécessaire. « Nous savions que nous avions fait le bon choix lorsque les chauffeurs routiers ont commencé à demander à leurs prestataires de services logistiques de les envoyer vers les sites d’IFCO, » se félicite M. Mitchell.

2. Faire de la sécurité alimentaire une priorité

Au plus fort de la pandémie, les gens se sont mis à laver et à désinfecter consciencieusement les produits alimentaires achetés en magasin. Heureusement, comme l’a confirmé l’OMS à plusieurs reprises, il n’existe actuellement aucune preuve que la COVID-19 puisse être contractée à partir des aliments, y compris les fruits et légumes frais. Un article d’opinion publié par la Commission internationale pour la définition des caractéristiques microbiologiques des aliments a également montré qu’il n’existe aucune preuve que les aliments ou les emballages alimentaires constituent une voie de transmission de la COVID-19.

Il n’en reste pas moins que l’application de mesures d’hygiène alimentaire et de désinfection saines ont permis de réduire considérablement les risques de contamination dans les chaînes d’approvisionnement de produits frais.

« En matière de sécurité alimentaire, nous avons toujours eu un temps d’avance, » souligne Jeffery Mitchell. « Dans la mesure où nos RPC sont des actifs réutilisables, leur désinfection est primordiale. C’est pourquoi notre processus de lavage validé est efficace sur de très nombreux agents pathogènes ou contaminants qui pourraient poser problème à l’industrie agroalimentaire. »

Ce point s’est avéré particulièrement important lors de la pandémie, qui a donné lieu à des mesures supplémentaires. « La réalisation systématique de tests et de prélèvements ciblés sur les aliments emballés dans nos RPC et soumise à une validation indépendante en temps réel, nous a aidés à renforcer la résilience de la chaîne d’approvisionnement de produits frais, » déclare Jeffery Mitchell.

3. Digitaliser les processus pour minimiser les perturbations

Ce qui a été fait jusqu’à présent n’est pas suffisant. Cette crise a prouvé que garantir la sécurité, la continuité et la flexibilité de la chaîne d’approvisionnement alimentaire ne peut se faire sans adopter une approche ciblée de la numérisation. Des solutions numériques sont nécessaires pour garantir la visibilité et la transparence, optimiser les processus et permettre une meilleure gestion de la qualité.

« La digitalisation est une priorité chez IFCO et couvre les procédures de commande et de facturation, » explique Thomas Albrecht, ajoutant que l’élaboration de processus numériques a fait partie de l’approche IFCO bien avant la crise.

Cette volonté numérique a contribué à rendre disponibles des outils numériques au plus fort de la perturbation. Notre SmartGuardian technology par exemple a permis de renforcer la transparence, l’automatisation et la désinfection durant une période particulièrement critique.

4. S’engager dans des pratiques durables

La durabilité a un impact grandissant sur la croissance et l’héritage laissé par les entreprises. La sensibilisation et l’engagement des consommateurs en matière de durabilité ne cessent de croître. En fait, une étude récente menée par Deloittea établi qu’au cours des 12 mois précédant, pendant la pandémie, 49% des consommateurs ont acheté des produits de saison et 45% ont acheté davantage de produits fabriqués localement, tandis qu’un tiers a déclaré avoir cessé de s’approvisionner auprès d’entreprises non durables ou non éthiques.

Dans ce contexte, un modèle d’économie circulaire représente l’occasion parfaite d’améliorer les facteurs environnementaux, tels que l’élimination des emballages à usage unique, tout en faisant preuve d’un sens avisé des affaires.

Même dans les circonstances les plus difficiles durant la pandémie de COVID-19, IFCO a continué d’assurer la livraison des RPC. Alors que les fournisseurs d’emballages plastique et de caisses en bois à usage unique ont parfois eu des difficultés à s’approvisionner en matières premières, nos services et nos RPC ont continué à fonctionner de manière fluide grâce à notre modèle d’économie circulaire IFCO SmartCycle™. Ainsi, nous avons pu non seulement répondre à la demande, mais aussi offrir à nos clients des avantages économiques tangibles, tout en réduisant les émissions de carbone, la consommation d’eau et les déchets d’emballage.

5. Ne rien gaspiller

Tout au long de la pandémie, les images de récoltes avariées à la une des journaux ont grandement contrasté avec les personnes faisant la queue pour obtenir des denrées alimentaires et des produits de première nécessité. Les inquiétudes concernant les pertes et le gaspillage de nourriture pendant la crise sont montées en flèche.

Nombre de nos tactiques ont joué un rôle décisif dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et nous ont permis d’améliorer la résilience de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Tout d’abord, les caractéristiques des RPC d’IFCO, telles qu’une ventilation optimisée et une conception empilable, ont contribué à réduire les dommages subis pendant le transport, réduisant ainsi le gaspillage des denrées. Ces résultats ont été stimulés par des mesures d’hygiène strictes et le modèle IFCO SmartCycle™, qui ont renforcé les normes d’efficacité et de qualité dans leur ensemble.

Nous avons par ailleurs utilisé notre réseau pour soutenir les collectivités tout en réduisant le gaspillage alimentaire dans le même temps. « Nous sommes fiers d’être des partenaires de longue date des banques alimentaires sur tous nos sites, » déclare M. Albrecht. « Et de fournir des RPC IFCO permettant aux producteurs et aux distributeurs de faire des dons de produits frais aux banques alimentaires et associations caritatives. »

6. Instaurer la confiance par le biais de la communication

Il ne fait aucun doute qu’une communication transparente et ouverte est essentielle au succès d’une entreprise. Cependant, lorsqu’il s’agit de mettre en pratique le cadre conceptuel, beaucoup commettent des faux-pas.

Dans notre secteur d’activité, nous considérons une communication transparente comme un élément essentiel de l’instauration et du maintien de la confiance. Il n’est donc sans doute pas surprenant qu’une campagne intense de communication ait fait partie des mesures que nous avons appliquées pour garantir la résilience. « Tout au long de la pandémie, nous avons régulièrement tenu nos clients informés de nos niveaux de capacité, » indique M. Albrecht. « Ils étaient ainsi mieux préparés pour faire face aux augmentations soudaines de la demande. »

7. Surveiller les tendances de près

Pour faire face à une crise et renforcer la résilience, il nous faut à la fois porter un regard attentif tant en interne que sur le monde extérieur. Chez IFCO, nous suivons de très près les tendances. Nous sommes convaincus que cette pandémie va profondément bouleverser de nombreuses pratiques commerciales. Nous pensons que la tendance consistant à acheter des produits frais, des fruits et des légumes produits localement va prendre de l’ampleur. Une évolution qui aura un impact positif sur l’environnement selon M. Albrecht. « Nous observerons une réduction de notre empreinte alimentaire générale, car le nombre moyen de kilomètres pour transporter les fruits et légumes frais diminuera, » explique-t-il.

Et surtout, la sécurité alimentaire sera plus que jamais au cœur des préoccupations, comme le souligne M. Mitchell. La demande des consommateurs a déjà contraint aussi bien les industries que les gouvernements à porter un regard attentif sur – et à repenser – les pratiques et réglementations existantes. « IFCO est idéalement positionnée pour demeurer pionnière en la matière, » précise M. Mitchell.

Prêt à affronter la prochaine crise et les suivantes

La prochaine crise sera très différente de la crise actuelle. Et même si personne ne peut en connaître exactement la teneur, la continuité des activités exigera de la souplesse et de la flexibilité, parallèlement à des mesures d’hygiène et de sécurité strictes. Bien que la pandémie ait eu des effets extrêmement perturbateurs, elle nous a également offert la possibilité de réfléchir à l’avenir de notre secteur. Construire une chaîne d’approvisionnement alimentaire hautement adaptable demeure un élément clé pour survivre à cette crise et à la prochaine.

Pour en savoir plus sur les mesures de sécurité alimentaire appliquées chez IFCO durant la pandémie de COVID-19 et sur les enseignements tirés par l’industrie de la chaîne d’approvisionnement en produits frais, lisez cette interview de Jeffery Mitchell.

En savoir plus

Ces articles seront également intéressants pour vous

Stay up to date

Want the latest fresh food packaging industry knowledge delivered straight to your inbox? Subscribe to our newsletter and get the latest news, trends, articles and more!

J’accepte de recevoir des communications de la part d’IFCO et j’accepte le traitement de mes données personnelles. Nous aimerions vous contacter occasionnellement afin de vous informer (par exemple, par e-mail) sur nos produits et services, ainsi que sur d’autre contenus qui pourraient vous intéresser. Si vous acceptez, veuillez cocher la case. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment. Retrouvez plus de renseignements sur le traitement sous-jacent de vos données personnelles dans notre politique de confidentialité. *
shareshareshare